Vous êtes ici : 

06/12/2017

Pourquoi j’ai adopté un doudou Main Sauvage ? Et pourquoi vous allez le faire aussi…

doudou main sauvage paysage

J’ai toujours pensé que choisir un doudou, c’est un peu comme agrandir une famille. On l’adopte, pour chez soi ou pour l’offrir. Ensuite il sera là, avec sa petite bouille d’amour, on le trouvera dans un coin du canapé, serré dans les bras endormis le soir, enseveli sous une montagne de peluches au fond d’un panier ou toujours dans un coin des photos avec le reste de la famille. Un doudou, on le choisit au coup de coeur, parfois on espère secrètement qu’il sera LE doudou.

Quoiqu’il en soit, on sait qu’on fait le bon choix quand on se dit qu’on aimerait bien le garder pour soi.

chat main sauvage rouge 2

Avec les doudous Main Sauvage, c’est exactement ce qui s’est passé. Une sorte de coup de foudre entre eux et moi, que j’ai voulu partager avec vous. Sauf que ces doudous, ils ont une histoire en plus. Laissez-moi vous la raconter.

L’histoire des doudous Main Sauvage commence de l’autre côté de l’océan, en Bolivie (à l’ouest du Brésil, si vous êtes un peu perdu). En Bolivie, on trouve de drôles d’animaux, les alpagas, qui ne sont pas du tout des moutons mais plutôt de la famille des lamas. Ils font rire les enfants avec leur drôle d’allure. Avec eux, l’adage “l’habit ne fait pas le moine” prend tout son sens car malgré leur look improbable, leur laine est l’une des plus luxueuses au monde. Au temps des Incas, seule la royauté portait des vêtement d’alpaga. D’ailleurs, la NASA ne s’y est pas trompée non plus puisque, au début de la conquête spatiale, c’est cette laine qu’elle a utilisée pour ses propriétés incroyables. Jugez plutôt : 4 fois plus résistante que la laine du mouton, 7 fois plus chaude, hypoallergénique et incroyablement, incroyablement douce.

Pour Main Sauvage, une fois par an, des éleveurs des plateaux boliviens tondent avec grand soin les alpagas. Pas forcément des bébés alpagas d’ailleurs, même si la laine s’appelle baby alpaga (ce terme renvoie juste à une catégorie de finesse de la fibre).

Ensuite, les mains magiques d’artisans boliviens vont donner vie à cette laine, installés dans un atelier commerce équitable. Cela signifie que leurs conditions de travail sont bonnes et qu’un revenu juste leur est assuré, contribuant à améliorer la qualité de vie des familles, la scolarisation des enfants. Chaque doudou est tricoté et brodé à la main. Imaginez l’attention portée à chaque détail !

Alors oui, parfois, il y a des petits ratés : un doudou qui présente un défaut et qui ne ressemble pas tout à fait à celui que vous aurez choisi chez Paquet Câlin. La bonne nouvelle, c’est que ceux-là, on ne les jette pas ! Ah non, pas après tout ce travail et cette laine incroyable ! Main Sauvage les met de côté et les donne au Secours Populaire, parce que, c’est sûr, eux aussi trouveront un enfant qui les adoptera, même s’ils sont un peu différents. Parce qu’au final, les enfants s’en fichent bien de cette différence, tant qu’il y a des câlins.

Doudou Main Sauvage poussin lamb loves foxCrédit photo : Lamb loves fox

Voilà l’histoire des doudous Main Sauvage que vous pourrez raconter en les offrant :
une histoire de drôles de presque-lamas, de NASA, de Royaumes Incas, de familles qu’on espère plus heureuses dans les montagnes boliviennes. Mais au final, tout ça, vous le saurez en voyant vos enfants serrer les doudous dans leurs bras. Tant de douceur, ça ne s’invente pas…

Alors, vous êtes prêts à agrandir votre famille ? Clic, j’adopte un doudou !

Caroline

Article écrit par Team PaquetCalin
Commentaires
Laisser un commentaire

Votre commentaire